Publié par Sylvain Labbe le 18 mars 2017 à 18h05

A la 100e minute de jeu, la victoire des Bleus !

XV de France

Yoann Maestri pointe l'évidence avec cet essai à l'arraché de Damien Chouly, inscrit après exactement 19'55" jouées dans le temps additionnel. 

A la 100e minute de jeu, la victoire des Bleus !

C’est à l’issue d’un scénario hautement improbable que le XV de France a conclu par une victoire à l’arraché (20-18) sur le pays de Galles le Tournoi des 6 Nations 2017, grâce à un essai inscrit par Damien Chouly après… 20 minutes dans le temps additionnel.  

C’était il y a une éternité. Une demi-finale de Coupe du monde 2011, remportée (9-8) par un XV de France emmené par Thierry Dusautoir, et les Bleus, à la veille d’une finale crève-cœur face aux All Blacks, signaient alors, sans le savoir, leur dernier succès à ce jour face au pays de Galles. Six années d’invincibilité ont suivi pour les joueurs au Poireau et force est de constater que depuis le coq a perdu de sa superbe.

Six années depuis lesquelles les supporteurs tricolores attendent de revoir leurs protégés figurer sur le podium du Tournoi des 6 Nations. Une opportunité à nouveau d’actualité pour la deuxième année de l’ère Novès. A condition de dominer ces mêmes Gallois en visite ce samedi, au Stade de France, pour faire basculer cette édition 2017 dans le positif.

10-0 en un quart d’heure…

Une perspective suffisamment alléchante pour que les coéquipiers de Guilhem Guirado entament cette dernière pied au plancher. Malgré l’échec initial de Camille Lopez (4e), pourtant si régulier dans ce Tournoi (90 %), l’équipe de France trouve d’entrée la faille dans la très hermétique défense galloise. Si malheureux jusqu’à présent avec quatre occasions nettes qu’il n’a pas su concrétiser, Rémi Lamerat est enfin récompensé de sa persévérance, à la réception de ce subtil jeu au pied de Lopez par-dessus le rideau défensif gallois (7-0, 8e). Possession et conquête sont totalement à l’avantage des Bleus qui, dominateurs en mêlée fermée, enfoncent le clou grâce à Lopez (10-0, 16e).

Sauf que cette entame parfaite, comme à Dublin il y a trois semaines, ne s’inscrit pas dans la durée. La faute à ce carton jaune infligé à Virimi Vakatawa pour un en-avant, jugé volontaire à la vidéo, qui enraye une occasion d’essai pour George North (19e). Une infériorité numérique que les joueurs de Novès, contraints de se mettre à la faute, payent de six premiers points offerts au coup de pied chirurgical de Leigh Halfpenny (20e, 28e), avant que le Toulonnais ne ramène son équipe à un petit point juste avant la pause (10-9, 40e). A la décharge des Français, leur charnière, la première à démarrer tous les matches du Tournoi depuis 2010, est perturbée, et le jeu tricolore avec, par un protocole commotion pour Lopez comme pour Baptiste Serin.

10-0 en un quart d’heure et puis le coup de la panne… Il faut aux Français retrouver l’élan. Mais leur domination et leur contrôle du ballon après le repos vont s’avérer totalement stériles. Trop de maladresses et toujours la même précipitation dans les zones de vérité gâchent cette seconde période, où le pragmatisme gallois s’exprime à travers la botte d’Halfpenny pour sanctionner les fautes adverses (54e, 65e, 72e): un bras illicite de Sébastien Vahaamahina en touche ou un plaquage haut de Uini Atonio et l’arrière gallois, même à cinquante mètres, fait mouche à 100 % de réussite (13-18). Une seconde période offerte aux buteurs, où seul Lopez a voix au chapitre pour les Bleus (67e). Qui vont pousser jusqu’au bout sur cette série de mêlées aux pieds des poteaux gallois face à un adversaire réduit à son tour à quatorze, suite au carton jaune de Samson Lee (80e+2).

Chat puis Lopez libèrent les Français après une séquence mémorable ! #FRAPDG#6Nations2017#Rugbypic.twitter.com/w5e1tyjfox

— francetv sport (@francetvsport) 18 mars 2017

Plus de… vingt minutes au-delà du temps réglementaire à pilonner la ligne d’essai. Et M. Barnes, totalement dépassé, qui ne prend pas ses responsabilités, ne siffle pas l’essai de pénalité que réclame le Stade de France. Et… fait appel à la vidéo ?! On joue un match de foot ! Et vingt minutes de mêlée. Au bout desquelles le Clermontois Damien Chouly, d'un ultime coup de casque, pointe en terre promise pour une victoire incroyable (20-18, 80e+20). Quel scénario !           

Réagissez