Publié par Sylvain Labbe le 12 novembre 2017 à 02h05

Novès: "Réagir, c’était quand même le SMIC"

XV de France

Guy Novès n'a évidemment pas reconnu son équipe de France dans une première période catastrophique face à des All Blacks qui n'en demandaient pas tant.

Novès: "Réagir, c’était quand même le SMIC"

Pour Guy Novès, la réaction du XV de France en seconde période face aux All Blacks samedi, au Stade de France, était bien le minimum, après un premier acte indigne d’une équipe internationale, a déploré le sélectionneur tricolore. 

Guy, si on vous dit qu’on a l’impression d’avoir vu deux matches en un avec notamment cette seconde période que vos joueurs réussissent à remporter après avoir été autant dominés…
La première mi-temps, elle ne correspond pas du tout au niveau d’une équipe internationale. On n’a pas a été des adversaires valeureux durant cette première mi-temps. On a vu immédiatement énormément de ballons perdus, des ballons sur lesquels la technique quasiment ne rentre pas en jeu. On a perdu des ballons simples sur l’engagement physique, avec une absence d’agressivité saine dans les zones de ruck, des ballons gagnés en touche perdus immédiatement. Jusqu’à voir une mêlée qui s’est effritée en se retrouvant à quatorze. Et à ce niveau-là, on prend très vite des points. Donc je ne peux pas dire qu’il y a eu deux matches et qu’on est contents de la seconde période. On n’est pas rassurés… J’espère que mes joueurs ont pris conscience qu’on ne peut pas avoir un tel comportement pour jouer ce genre de match et ils se sont peut-être aussi rendu compte qu’en élevant un peu plus le niveau d’agressivité, et en respectant un petit peu plus le maillot et l’adversaire, on pouvait rivaliser. 

Pouvez-vous nous raconter ce qui s’est passé à la mi-temps dans le vestiaire ?
Il s’est passé une prise de conscience. Bizarrement, il a fallu un électrochoc qui s’est effectué sans avoir à crier. L’important, ce n’est pas ce qui s’est passé à la mi-temps. L’important, c’est comment on a pu démarrer ce match dans ces conditions. Que les joueurs aient pu réagir à la mi-temps en partant de si loin et en étant si mauvais, c’était quand même le SMIC. Il y avait quand même presque 80 000 personnes, les gens nous ont soutenus en plus. On a dû leur faire plaisir en seconde période, c’est certain, mais on ne peut pas se satisfaire de ça aujourd’hui.  

Une défaite mais des motifs d'espoir pour les Bleus.
Retrouvez le résumé du match face aux @AllBlacks !#FRANZ#SoutiensLeXVpic.twitter.com/ceuQfSttkk

— FF Rugby (@FFRugby) 12 novembre 2017

N’était-ce pas une évidence avant le coup d’envoi pour vos joueurs de devoir respecter le maillot et l’adversaire ? Pourquoi la prise de conscience n’a-t-elle lieu qu’à la mi-temps ?
Si je le savais, on n’aurait pas vécu une première mi-temps d’un très faible niveau. On avait préparé le match pour livrer un match de haut niveau. Ça ne s’est pas passé, mais ç’aurait été un véritable drame s’il n’y avait pas eu de prise de conscience. C’est effectivement ce qu’on peut se reprocher et je ne dis pas ce qu’on peut leur reprocher… On va travailler là-dessus cette semaine et essayer de trouver pourquoi on a abordé ce match avec si peu d’agressivité saine pour ne serait-ce que rivaliser sur des actions qui nous semblaient relativement simples. 

Quel regard portez-vous sur la performance de votre charnière ?
Ils ont, compte tenu du contexte, globalement répondu à ce qu’on pensait d’eux. C’est-à-dire des qualités individuelles. Mais ils ont, l’un et l’autre, bénéficié de ballons qui  n’étaient pas toujours de qualité, notamment en première mi-temps. On a vu les qualités individuelles d’Antoine (Dupont) qui est capable de faire avec peu de choses de grosses différences. On voit que c’est un garçon qui progresse. Pour Anthony Belleau, pour un premier match à ce niveau, c’est intéressant de le voir capable de faire certaines actions pour conduire un match qui n’était pas si simple pour lui. C’est quand même un poste très exposé, il faudra revoir le match, mais il me semble qu’il a essayé de remplir sa mission comme on lui avait demandé. 

En début de deuxième mi-temps, @a_dupont9 montre la voie. #FRANZ#SoutiensLeXVpic.twitter.com/9gAryRLN4a

— FF Rugby (@FFRugby) 11 novembre 2017

Qu’attendez-vous du match de Lyon et de ses retrouvailles dès mardi face aux Blacks ?
On a dit que ces deux matches nous servaient à faire une évaluation des joueurs français valides. A part François Trinh-Duc (entré en fin de match samedi), qui va rejoindre les copains mardi, tous les autres sont des joueurs frais. Mais je pense que ce sont des joueurs qui ne devraient pas être surpris sur le début de match comme aujourd’hui… Je n’attends non pas une réaction, puisque ce sont des joueurs différents, mais de savoir sur qui on peut compter pour la suite. 

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS