Publié par Sylvain Labbe le 15 octobre 2012 à 15h10

"Protégeons Michalak !"

XV de France

Frédéric Michalak a trouvé une certaine quiétude à Toulon. (Maxppp)

"Protégeons Michalak !"

Parfaitement intégré à son nouvel environnement et à un effectif toulonnais, dont la richesse le protège, Frédéric Michalak, dont Philippe Saint-André devrait faire son ouvreur n°1 pour les tests de novembre, s'apprête à subir une exposition à la fois médiatique et populaire de chaque instant. Aujourd'hui consultant sur Canal+, Yann Delaigue, qui l'a précédé sous les maillots toulonnais et toulousain, comme en équipe de France, met en garde contre les excès d'une nouvelle "Michalak-mania".     

"C'est un joueur en totale confiance, qui surfe sur une très grosse fin de saison dans l'hémisphère sud et le Super 15, qui représente un championnat très difficile. Il est arrivé à Toulon dans un environnement qui lui va bien, il a des coachs qui lui font confiance et qui lui disent, il a des partenaires, qui connaissent sa valeur, certains même ont débuté avec lui, à l'image de Nico Durand, autant de paramètres qui le confortent. Or, un joueur, et notamment un n°10, qui a beaucoup de responsabilités sur une équipe et sur le jeu, quand il se sent en confiance, il n'en est que meilleur. Fred aujourd'hui est dans cette phase. Ses qualités de joueur restent indéniables, sauf qu'il arrive aujourd'hui en pleine possession de ses moyens. Affectivement, dans sa vie de famille, il a sa petite femme, il est papa, ce qui contribue sans doute à le rendre plus équilibré, plus épanoui, et il approche de la trentaine ; il arrive à maturité aussi à ce poste de n°10. Tout ce qui fait qu'aujourd'hui, il est un excellent joueur.

La connerie aujourd'hui, ce serait que les médias le montent, comme ils l'ont déjà fait par le passé.

Yann Delaigue, ancien international, consultant sur Canal+

La connerie aujourd'hui, ce serait que les médias le montent, comme ils l'ont déjà fait par le passé ; donc laissez le travailler, il est encore dans une phase où il va progresser parce qu'il va mieux connaître ses partenaires. Fred fait de très bonnes choses aujourd'hui au sein d'une bonne équipe avec des avants conquérants et c'est toujours plus simple aussi. Mais ne croyons pas que Fred va renverser toutes les situations que ce soit à Toulon ou avec l'équipe de France. Protégeons-le !

Fred a forcément connu une progression parce qu'il s'est frotté à plusieurs expériences de rugby, il possède une vraie expérience, mais ça reste Fred. Ce n'est pas un joueur qui est devenu gestionnaire du jour au lendemain. Ça reste un instinctif et il peut toujours continuer à pêcher dans la justesse des choix et de la gestion. Et il va être confronté à une concurrence sévère. A Toulon avec Wilkinson qui, pour connaître un peu le personnage, ne va pas laisser le morceau lui échapper. Et en équipe de France parce que François Trinh-Duc est un excellent joueur, quoiqu'on en dise actuellement et même si on n'arrête pas de le descendre actuellement. On n'en a pas eu des millions comme ça chez les Bleus toutes générations confondues. Il a fait des mauvais matches, mais quel dix n'en a pas fait... Carter peut-être, mais il faut voir à côté de qui il joue aussi. Fred est un peu devant aujourd'hui, mais ça va le stimuler, il va être obligé d'être tout le temps à 100 %."

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...