"Le plus grand danger..."

Publié le 23 septembre 2014 à 16h33

(ICON SPORT)

"Le plus grand danger..."

Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et cette soif, ce supplément d’âme, qui nous fait gagner.

"Mais j’ai l’impression qu’on l’a toujours. Et puis tous les grands joueurs, qui nous ont rejoints, n’ont pas eu la chance de gagner et ils nourrissent aussi cette même envie de remporter des titres avec ce club. Depuis trois ans, il y a eu six finales et il ne me semble pas que ce groupe s’endorme ou qu’il se contente d’attendre les exploits ou les bons rebonds… On a envie d’aller chercher les choses comme depuis toujours."

"Marquer l’histoire, en revanche, c’est se projeter un peu loin… Le grand Béziers ou le grand Toulouse, c’était une autre ère, une époque où ces équipes dominaient leurs adversaires tous les week-ends. On évolue aujourd’hui dans un tout autre championnat, le moindre match on peut le perdre. Une saison dépend de tellement de paramètres ; l’an dernier, pour nous, c’était presque la débandade à mi-saison. Maintenant, si on peut avoir pendant dix ans le nom RCT marqué sur les trophées, on ne va pas dire non. Mais le premier joueur qui ne sera pas dans cet état d’esprit ne pourra, selon moi, pas évoluer dans cette équipe. Et le discours du coach est pour moi légitime : si c’est pour dire : « Je suis venu et j’ai joué à Toulon. », beaucoup de joueurs peuvent le dire. Après combien peuvent dire : « J’ai gagné. » C’est ce qui restera au final, de marquer notre passage dans ce club parce qu’on y a été bien accueilli et qu’on s’y régale."

"Le seul qui peut s’autoriser cette prise de recul, c’est Jonny (Wilkinson). Et encore… Même si on a la sensation qu’il est toujours là, et c’est magique pour nous comme pour les jeunes, qu’il encadre, de l’avoir à l’entraînement. On peut faire confiance aux joueurs qui sont présents aujourd’hui pour que chacun apporte ses qualités. J’ose espérer que son héritage, à travers sa rigueur et son professionnalisme, continuera d’imprégner chacun de nous. C’est vrai qu’il laisse un grand vide, mais il n’est pas question de le remplacer, et personne n’a ça en tête. La saison passée déjà, on a beaucoup tourné en dix avec Matt (Giteau) et Fred (Michalak), et on a réussi à gagner."

Réagissez

Maxime Mermoz

Maxime Mermoz

  • Né le 28 juillet 1986
  • à Epinal
  • Taille : 1m80
  • Poids : 90 kg
  • Poste : 3/4 centre
  • Club : Toulon
Voir sa bio

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...