Publié par Sylvain Labbé le 12 juin 2012 à 15h45

Toulon: Le GR20 pour oublier et... pour la bonne cause

Lifestyle

Les Toulonnais s'offrent un effort supplémentaire pour la bonne cause. (Maxppp)

Toulon: Le GR20 pour oublier et... pour la bonne cause

L’heure d’un repos bien mérité a sonné pour les Toulonnais, finalistes malheureux du Top 14. Après 52 semaines d’une saison aussi éprouvante qu’haletante, les joueurs de Bernard Laporte, célébrés par toute une ville malgré la défaite face à Toulouse, se sont quittés. Six d’entre eux ont choisi de prolonger l’effort pour la bonne cause en prenant le pari de boucler le mythique GR20 en Corse dans un temps record !

48 heures après la finale du Top 14 perdue face à Toulouse (18-12), les joueurs du RC Toulon débutent leurs vacances ce lundi, au lendemain de l'accueil offert par 3 000 supporters sur la Place de la Liberté, en plein centre-ville.

Six semaines de repos, promises par Bernard Laporte à ses joueurs au soir de la qualification pour la phase finale du championnat, que certains ont choisi de mettre à profit pour la bonne cause. Joe El-Abd, Carl Hayman, Jean-Charles Orioli, Simon Shaw et Steffon Armitage, rejoint par son frère Guy, nouvelle recrue du club, ont quitté la Rade, accompagné par Tom Whitford, membre du staff, en fin d’après-midi, aux alentours de 18h00, direction Calenzana en Corse pour boucler le mythique GR20 en un temps record ! Jonny Wilkinson, pour raisons personnelles, et Pierrick Gunther, retenu pour la tournée au Japon avec les Barbarians, ont dû renoncer.

Au programme: 30km/jour, soit 10h de marche et près de 4 000m de dénivelé ! Là où des randonneurs confirmés bouclent généralement le parcours en deux semaines, la petite troupe a fait le pari de rallier Calenzana à Conca en une seule semaine. Une action pour la bonne cause puisque tous les fonds récoltés –près de 30 000 euros sont espérés…- grâce à la médiatisation du GR20 seront reversés à l'association Jean-Louis Noell, qui réalise les rêves d'enfants malades. "C'est dur de voir sa famille une seule journée et de repartir tout de suite, mais elle comprend. C'est pour une bonne cause", commentait Simon Shaw, cité par varmatin.com à l’heure du départ. Après une nuit dans un hôtel quatre étoiles, une balade en mer et un repas au bord de l'eau, "ils vont être accueillis comme des rois, mais au bout de la deuxième étape, ils vont se suicider", s’amuse Henri Mondino, le président du comité Côte d'Azur, qui rappelle que "c'est cent fois plus difficile qu'un match de rugby !"

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...