Publié par Michaël Balcaen le 9 octobre 2012 à 12h17

La Croix Saint-Jean, version terroir

Vins

Le domaine de La Croix Saint-Jean mérite le détour.

La Croix Saint-Jean, version terroir

Castres évolue dans l’ombre des grandes équipes de Top 14. Cela ne l’empêche pas de réaliser de belles saisons. A l’image du club tarnais, le Minervois n’est sans doute pas l’appellation la plus connue, elle recèle pourtant quelques flacons de choix comme La Croix Saint-Jean dirigée par Michel Fabre.

On aime à le clamer, le rugby et le vin font bon ménage. Michel Fabre, qui a évolué en D2 à Narbonne ne dira pas le contraire. De l’ovalie à la vigne, le trait d’union lui semble désormais évident pour celui qui s’occupe du domaine de La Croix Saint-Jean. De fait, les 87 kilomètres qui séparent Castres de Bize-Minervois méritent amplement d’être avalés pour aller visiter le domaine et déguster les vins du cru, le Lo Paire (Le père en occitan) et le Lo Mainatge (Les enfants) notamment. Ou comment s’offrir un bon match de rugby et un bon verre dans la foulée…

Ce domaine créé en 2004 par Michel Fabre et Fabrice Leseigneur a bien vite grandi. Le temps de mettre en place les idées des nouveaux arrivants en effectuant un gros travail sur la vigne, en replantant notamment 2 à 3 hectares pour venir compléter des vignes vieilles de 35 à 50 ans d’un domaine qui compte 9 hectares. On y trouve 3 cépages pour les vins rouges: Carignan, Syrah et Grenache, avec des vendanges manuelles. Le domaine est situé sur la commune de Cazelles, sur les contreforts de la Montagne Noire à 300 m d’altitude. Grâce à un sous-sol formé de calcaire en gélifaction, les vignes profitent d’un drainage idéal ainsi qu’une parfaite restitution de la chaleur ce qui favorise la maturité des raisins. "Michel Fabre donne une grande importance au terroir, à la terre", plaide Patrick Gardair qui commercialise les vins du domaine. Il ajoute que "la culture est raisonnée et que le domaine se prépare au passage à la conversion Bio."

Un Lo Paire velouté

Si le domaine peut fournir 30 000 bouteilles, Michel Fabre n’a pas cédé à la course aux rendements. Des trois cuvées du domaine on passe de 40 ho/ha pour la Cuvée Michel à 35 ho/ha pour le Lo Mainatge et 27 ho/ha pour le Lo Paire. Forcément, ces rendements réduits se ressentent lors de la dégustation, avec trois vins à la typicité marquée.  

La Cuvée Michel comme pour le Lo Mainatge (40% de Syrah, 30% de Grenache et 30% de Carignan), la vinification traditionnelle est suivie d’un élevage en cuve inox ou en béton.

Pour le Lo Paire (65% de Grenache, 35% de Syrah), la récole à la main se fait en sur-maturité. La vinification est traditionnelle, et l’utilisation de la méthode dite de la gravité permet de limiter l’usage des pompes. L’élevage se fait en barrique avec le raisin et la peau tandis qu’au fil des mois, les tonneaux sont tournés sur eux-mêmes ce qui permet de ne quasiment pas toucher au vin, "d’où ce côté velouté", explique Patrick Gardair. Si le temps de garde est d’une dizaine d’années, on peut boire un 2008 dès aujourd’hui mais il faudra alors le carafer.   

"La culture de la terre et des vignes commence à donner des résultats très intéressants. Tout est désormais parfaitement en place, 2010 s’annonce très bien", se réjouit à l’avance Patrick Gardair. Un domaine qui monte en puissance et qu’il conviendra de suivre au fil des années.

Domaine La Croix Saint-Jean

11120 Bize-Minervois
0468463532

Pour plus d’informations
Patrick Gardair
Tel : 0609713108
http://www.vigneoverre.fr

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Besoin de tout le monde"

    Face au Leinster, on n'avait que la victoire et la qualification en tête.

  • Un peu juste pour Castres

    Ma blessure à la cuisse retarde ma reprise. C’est dommage car c’est une blessure un peu bête, qui aurait pu être évitée.

  • Rester dans les six premiers

    La défaite face au Munster ne nous a pas fait du bien, c’est une certitude mais on a gagné contre Brive et c’est le...