Publié par Krystel Roche le 23 juillet 2012 à 11h22

La Carte Postale de... Bertrand Guiry

Voyages

Bertrand Guiry

La Carte Postale de... Bertrand Guiry

Bertrand Guiry a accepté de dresser une carte postale sur ses vacances passées, de rêve ou à venir. En bon globe-trotter, le Perpignanais ne vous cache rien.

Bertrand, quelle a été votre dernière destination vacances ?
J'ai eu quatre semaines de congés de mi-mai à mi-juin. Depuis que je suis pro (soit depuis quatre ans), je partais systématiquement, mais là, c'était la première fois où j’ai décidé de ne pas partir. Habituellement, j'adore partir loin. Mais nous avons eu une saison éprouvante, et j'ai vraiment ressenti le besoin de rester avec ma famille et mes amis proches présents sur Perpignan à cette période. Je devais aussi faire quelques travaux dans l'appartement que j'ai acheté il y a un an. En bref, j'ai fait ce que je n'ai pas forcément le temps de faire le reste de l'année !

Quelle sera la prochaine ?
Il y en a plusieurs. On m'a parlé plusieurs fois de l'île de la Réunion. A la Toussaint, nous aurons probablement une semaine off. Ça fait peut-être un peu court pour partir, mais on verra d'ici là. A part la Réunion, j'adore les Etats-Unis. La dernière fois, j'ai fait la côte Est (New York, Miami etc). J'aimerais bien retourner sur la côte Ouest, où j'étais allé lorsque j'étais petit. Enfin, mon meilleur ami est en Chine. Il y fait un MBA pendant 2 ans, et j''ai failli aller le voir cet été, mais ce n'est pas un voyage qui s'organise « à l'arrache ». L'objectif sera donc d'aller le voir à Pékin ces deux prochaines années !

Avez-vous des souvenirs de vacances datant de l'enfance et particulièrement marquants ?
Mes parents nous ont donné, à moi et mes frères, la chance de pas mal voyager. Nous avons donc pas mal de souvenirs. Lorsque j'avais 12 ans, nous étions partis en Tanzanie. Ce n'était pas encore trop touristique. On avait fait des safaris, dormi dans les lodges... Il y a eu aussi les Etats-Unis: San Francisco, Las Vegas, San Diego, Monument Valley... Ça restera le plus beau voyage de toute ma vie. Sinon, la Jordanie et l'Egypte. Dans la famille, on fait de la plongée sous-marine. Même si ce n'était pas le thème des vacances, on avait profité pour en faire. En Mer Rouge, c'était magique !

Y a-t-il un parfum, une saveur et/ ou une musique qui ravivent fortement certains de ces souvenirs d'enfance ?
L'odeur du bois des voiliers... C'est une odeur vraiment particulière, et qui m'est familière depuis tout petit. Elle m'a vraiment marqué, sachant qu'une année sur deux, on faisait une à deux semaines de voilier l'été.

Si vous aviez carte blanche, tant sur la destination que sur la ou les personnes qui t'accompagnent (ou pas!) et sur les activités, à quoi ressembleraient vos vacances de rêve ?
Ce serait en Mer Rouge, ou aux Caraïbes, bref, dans un coin de plongée sympa. Et le programme, ce serait : le matin : plongée. Le midi : gros repas avec les saveurs locales. Sieste en début d'après-midi. Fin d'aprèm- début de soirée : golf (18 trous). Ensuite apéro. Gros repas. Fête. Puis grasse mat'. Et rebelotte. Ça, ce serait le pied ! (sourire)

Quelles ont été vos vacances les plus mémorables, et pourquoi?
Celles aux Etats-Unis. On était partis à trois familles de cinq, et l'on a plein de souvenirs rigolos sur ce voyage. Je me rappelle qu'à cette époque, l'entrée au parc Universal Studios était très chère. Du coup, on avait fait une « mission » : on avait fait toutes les poubelles de cinq ou six Mc Do pour récupérer les coupons de réduction pour les groupes présents sur les menus ! Juste avant de faire la Vallée de la Mort, on était arrivés à l'arrache dans un pauvre hôtel perdu au milieu de nulle part. On avait dormi à 15 dans la même chambre. La chambre était grande, et nous, on était petits (entre 8 et 14 ans), mais bon... C'était au milieu d'un gros champ d'oignons. On avait très chaud, du coup, quand on ouvrait la fenêtre, on avait cette odeur d'oignons... C'était le prix à payer pour pouvoir dormir ! (rires)

Les vacances les plus cauchemardesques que vous ayez vécues ?
Le pire moment que j'ai pu passer en vacances remonte à la Jordanie. On avait fait une espèce de treck (marche et 4x4 avec les bédouins). Le soir, nous avions un campement au milieu du désert. Tout le monde était crevé, mais il y avait une petite surprise : un adulte avait ramené deux bouteilles de bon vin français (il faut dire qu'au bout de dix jours, la bouffe locale...). Moi, tout fier, j'étais allé chercher les bouteilles, et, comme ça m'arrive d'être maladroit, en voulant en déboucher une, j'ai cassé les deux... J'étais petit, mais je me sentais très mal, car je savais très bien que les adultes étaient très énervés... Sur le coup, je m'étais senti très seul, puis ma mère était venue me consoler

Préférez-vous partir avec vos potes du rugby, ou pas ?
J'avoue que je préfère partir avec ceux avec qui j'ai fait mes études par exemple. Même si ces deux dernières années, je suis parti avec des copains du rugby. (Pour voyager, à notre âge, il faut un minimum d'argent. Mes potes qui sont étudiants ne pouvaient pas forcément assumer un voyage comme ça). Mais j'aime bien essayer de partir avec mes potes en dehors du rugby.

Pendant les vacances, avez-vous plutôt tendance à ressasser la saison passée, à imaginer la saison à venir, ou parviens-tu à couper totalement ?
On parle souvent de la saison qui vient de se terminer, mais l'on ne parle pas trop de celle à venir. On ne se projette vraiment dedans qu'une fois revenus sur Perpignan, pour ma part du moins.

Plutôt farniente, ou à 100 à l'heure ?
Tout dépend vraiment de la période de l'année : l'été, je suis assez farniente, j'avoue. En revanche, le reste de l'année, je bouge beaucoup plus.

Plutôt du genre à voyager léger, ou à être en excédent de bagages ?
Je voyage trop lourd, j'ai du mal à n'emporter que le minimum. J'ai travaillé sur moi, et ça va mieux, mais ce n'est pas encore parfait (sourire).

Organisé, ou plutôt du genre à tout caler en urgence ?
J'aimerais être organisé, mais je reconnais que j'ai encore beaucoup de travail. Je suis encore trop à l'arrache ! Mais être à l'arrache, c'est aussi ce qui rend les vacances excitantes.

Le confort est-il un paramètre important ?
Je m'en fiche un peu.

Avec quel sportif/ve d'une autre discipline partiriez-vous volontiers ?
Pour des vacances farniente avec de bons petits restos tout ça, ça pourrait être avec Anna Kournikova. Sinon, je partirais avec un très bon pote de l'équipe.

Ce dont vous ne pouvez vraiment pas vous passer en vacances ?
Manger (rires) !

Votre phobie en vacances ?
Les requins.

Le « luxe » que vous vous offrez à cette période de l'année ?
Avoir au moins une nuit dans un hôtel cool, avec piscine, pour bien récupérer du voyage.

L'hôtel le plus sympa où vous soyez allé ?
C'était à Las Vegas. Ça s'appelait le Flamingo. Ce n'était pas forcément le plus beau de tous les hôtels. Mais quand tu es à Las Vegas, ça prend une autre dimension !

Plutôt cartes postales ou mails/mms ?
Un peu les deux. Pour les amis, cartes postales. Pour les potes, mails ou messages.

Pour vous, « vacances » rime avec ?
Détente.

Votre lecture de l'été ?
Je me force un peu, car je ne suis pas un gros lecteur. J'essaye de lire un ou deux livres par été. En ce moment, c'est « Les Trois Mousquetaires », d'Alexandre Dumas. Mon frère m'avait dit que c'était pas mal et m'avait conseillé de le lire. L'été dernier, c'était « Sous le soleil des Scorta », de Laurent Gaudé : super bien écrit.

Votre playlist de l'été ?
« Back in time » de Pitbull, la bo de « Men in Black 3 ».

Votre "truc" pour déconnecter ?
Aller dans un endroit où il n'y a pas de rugby... J'adore ce sport, mais pas pendant les vacances !

Une fois rentré, comment prolongez-vous les vacances ?
Je mets dans mon iPod les musiques qui ont tourné tout l'été, pour me rappeler des souvenirs.

Si l'on devait partir demain, où m’emmèneriez-vous et quel serait le programme ?
Je t'emmène à la Réunion, et, vu que tu connais, tu me guideras !

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Encore tout gagner"

    "Bénéficier d’une véritable intersaison, comme ça a été mon cas cet été pour la première fois depuis plusieurs...

  • "Bâtir des fondations solides"

    "Même si le rugby est ma passion, la coupure aura été courte."

  • "Tout le monde s’envoie"

    On a pu couper un mois depuis la tournée. Un mois de vacances, ça fait du bien.